Verlinde et SERE Maintenance équipent
“Les Machines de l'île”

« Les Machines de l’île » est un projet artistique totalement inédit. Nées de l’imagination de François Delarozière et Pierre Orefice, il se situe à la croisée des « mondes inventés » de Jules Verne, de l’univers mécanique de Léonard de Vinci et de l’histoire industrielle de la ville de Nantes, dans l’ouest de la France, sur le site exceptionnel des anciens chantiers navals. Plusieurs palans VERLINDE et éléments de kit de pont roulant, installés par la société SERE MAINTENANCE, sont utilisés pour le levage des installations.

 

Un héron de 8 mètres d’envergure, emportant des passagers, survole la grande maquette de l’Arbre aux Hérons, plantée au centre de la Galerie. Elle abrite tout un bestiaire mécanique : fourmi d’étude, plantes carnivores, membracides... Le public est invité à survoler la maquette de l’Arbre aux Hérons sous les ailes du Héron. Pour réaliser le levage du Héron, un palan électrique à câble VERLINDE type EUROBLOC VT4, d’une capacité de 5 tonnes au tambour, est utilisé. Il a la particularité d’être installé sur une couronne tournante, qui elle-même est fixée sous le pont roulant, pour effectuer les rotations du Héron, et d’être intégré dans un pantographe de levage. Un opérateur commande le héron et donc le palan et le pont par radio commande.

 

« Tout objet en mouvement avec du public doit répondre à des normes européennes extrêmement strictes avec des règles de sécurité très sévères qui s’appliquent sur toute la chaîne cinématique, en particulier pour le « vol de personnes ». Alors que la machine et le public pèsent moins d’1,5 tonnes, il a fallu utiliser un palan qui en utilisation industrielle il est capable de lever 20 tonnes. Le VT4 de Verlinde, installé par SERE MAINTENANCE, est bien adapté car il comporte de multiples équipements de sécurité : limiteur de charge, double frein de sécurité,détection de survitesse ... Il intègre également un codeur pour asservissement en position qui, à terme, peut permettre d’automatiser entièrement le Héron. Les 2 poulies de mouflage du treuil sont dans le pantographe, pour des raisons d’esthétique et pour gagner de l’amplitude de mouvement. Nous avons de plus particulièrement apprécié la réactivité et l’implication de la société SERE MAINTENANCE, et de son dirigeant M. MATHYS, qui ont réalisé le projet dans des délais très courts » nous indique Aurelien JEANJEAN, Responsable des études des Machines de l’île.

 

Le site des Machines de l’île comporte de multiples autres centres d’intérêt, comme par exemple le carrousel des mondes marins. Ce carrousel géant, de près de 25 mètres de haut et de 22 mètres de diamètre, est implanté en bord de Loire. Véritable théâtre à 360°, les visiteurs y sont spectateurs d’étranges et inquiétantes créatures marines qui tournent dans un gigantesque aquarium mécanique monté sur trois niveaux : fonds marins, abysses, grands fonds. Les treuils du portique de maintenance ont également été installée par la société Sere. Il permet de prendre les animaux pour les sortir du carrousel.

 

La société Sere a également installé un pont roulant dans l’atelier de fabrication et un portique dans l’atelier de maintenance.

 

 

 
Partager cette actualité Partager sur Facebook